Encore des sondages

Ca chauffe pour le monarque en titre dont le premier conseil des ministres est pourri par une énième affaire de basses manoeuvres  parfumées de suspicions de violence sexuelle qu’il ne nous appartient pas de commenter ici puisque la justice de ce pays se prononcera. La violence qu’il nous faut commenter aujourd’hui est celle des chiffres qui honteusement trafiqués nous font croire que les trois premiers  de la mascarade présidentielle se partageront 75% des intentions de vote aux futures législatives …( vous ne pensiez tout de même pas que j’allais vous faire le coup éculé, vu l’actualité , des érections législascives  non?…) Le Rassemblement national n’ayant que quatre vingt circonscriptions dans lesquelles Mme Le Pen a franchi la barre des 50% il a peu de chances malgré ses 577 postulants de venir troubler une fête que lui a déjà à moitié pourrie Reconquête . La Nupes par contre commence à sérieusement inquiéter l’ensemble Marcheurs et affiliés. A 27% , le challenger est en train de compromettre sérieusement un second mandat qui s’annonçait pourtant dans la poche …Le troisième round va être rudement intéressant non ?  

De profundis sondagibus

C’est lundi ou mardi avec au menu les inévitables et inutiles sondages qui coûtent un pognon de dingue pour ne pas rapporter grand-chose hormis l’assurance que beaucoup  les 12 et  19 juin ne vont pas se sentir concernés. On peut y croire ou pas . C’est selon
Heureusement il nous reste Aragon , ça va pour un lundi ou un mardi…” Le malheur au malheur ressemble il est profond profond profond vous voudriez au ciel bleu croire je le connais ce sentiment j’y crois moi aussi par moments Comme l’alouette au miroir j’y crois parfois je vous l’avoue A n’en pas croire mes oreillesAh je suis bien votre pareil Ah je suis bien pareil à vous “…

Ô saisons!….

après ce que lui ont mis hier tous les dessinateurs, du Canard à Charlie en passant par tous les autres, difficile de mettre son grain de sel …bah à défaut d’hurler avec les loups on peut aller rire parmi les vieux singes qui font des grimaces..

Anniversaire

En ce jour du quarante et unième anniversaire du 10 mai 1981 j’ai la joie de vous adresser une version numérique de mon quarante et unième ouvrage . C’est une modeste contribution au débat actuel que vous me ferez, je l’espère , l’honneur et le plaisir de lire .

Bon, il faut reconnaître que trente deux pages illustrées c’est vite fait! Je serai présent à la foire du livre de St Louis vendredi samedi et dimanche avec la version papier que je dédicacerai.

Merci , dans la mesure où vous le pouvez et en avez l’envie  de faire circuler l’information.

Un vrai métier

Nous sommes de retour, enfin, en exposition ce dimanche 19 juillet à Barr où la municipalité a eu la bonne idée de relancer les expos d’été  avec la Rue des Arts  qui chaque année attire un public de qualité …

Nous serons entre quarante et cinquante à vous proposer nos dernières créations.

 Pour ma part j’exposerai les grands dessins aux crayons de couleurs que j’ai réalisés pendant le confinement et aussi les dessins publiés par Pierre Marchant au Verger éditeur maison d’édition de Barr ! qui a publié mon dernier ouvrage que je dédicacerai .. (entre autres).

Les commerces habituels seront ouverts et vous êtes donc les bienvenus …

à dimanche !

VENEZ VOUS FAIRE METTRE COMME VOUS ÊTES

C’était la rentrée , les rois du monde en ont profité pour nous inonder de publicités plus crétines les unes que les autres. Dans cette compétition de niveau au moins aussi relevé que le caniveau, la filiale française de la multinationale de la malbouffe remporte haut la main la palme du cynisme et de la bêtise réunis. On a pu lire en pleines pages de la presse quotidienne régionale le slogan (1) qui fait depuis quelques années l’essentiel de l’axe de communication de la maison , à savoir une invitation à venir  tel que l’on est (comme si nous étions une nation de schizophrènes à ne jamais être ceux que l’on est) tout simplement mal manger . Mais cette fois ci, pas d’illustrations drôles déclinées avec l’accord de franchises hollywoodiennes. Non. Juste l’accroche dans  une typographie imitant l’écriture manuscrite avec au moins une faute d’orthographe par mot.  Que Mc donald’s se moque de notre santé on le savait depuis des lustres mais une campagne publicitaire aussi stupide non seulement ridiculise l’orthographe mais moque jusqu’à la caricature la faillite dans la maîtrise d’un acquis fondamental. Le triste aveu qu’échec scolaire rime bien avec alimentation déplorable.

Que cela s’étale en pleine page de la PQR, il n’y a là rien de bien surprenant de la part d’une presse qui ressemble de plus en plus à un gigantesque tract néo libéral et dont les rédacteurs sont régulièrement pris en flagrant délit de confondre infinitif et participe passé.

Vous verrez que bientôt les petits génies de la rue de Grenelle auront la lumineuse idée de  proposer un partenariat public privé au géant américain  pour la gestion de l’ensemble des cantines scolaires. Wi fi aidant , les petites têtes blondes (brunes et rousses) pourront continuer à s’y cramer les neurones  le temps du repas sur des tablettes flambant neuf largement subventionnées grâce au mécénat d’entreprise des amis du locataire de l’Elysée et aux économies réalisées avec la suppression des emplois aidés et la diminution de l’APL.
Heureux parents qui pourront suivre en temps réel et à distance l’état de délabrement précoce de l’appareil digestif de leurs tétards à l’aide d’une application merveilleuse qui , directement connectée au réfrigérateur familial grâce au compteur linky, pourra calculer le déjeuner idéalement complémentaire de la saloperie surgelée prévue pour le plateau dîner télé du soir. Ajoutez au paysage de ce désastre gratuit et laïc annoncé les futurs onze vaccins  obligatoire programmés et c’est la zombie parade garantie à toutes les récrés. Macdo ne fait pas que ruiner la santé de nos enfants , il insulte nos intelligences . Bien plus qu’un délit de santé publique, c’est un crime contre l’esprit. Le seul ,si j’en crois le peu qui me reste de ma culture du Livre, qui ne sera jamais pardonné. Reiser finira par avoir raison : on est en train de passer à côté du bonheur,….
hé Merde ! (le M est le M de Mc do)
(1) Il est utile de préciser ici  que grâce à Maurizio PALLANTE  dans le numéro d’Avril 2017 de “la décroissance” on sait que “le mot “slogan” vient de la synthèse de deux mots gaéliques qui signifient “cri de bataille”. il est entré dans le vocabulaire des pays occidentaux au début du dernier siècle comme forme de langage typique de la publicité, c’est à dire d’un langage non fondé sur le dialogue entre des interlocuteurs égaux, mais imposé de manière unilatérale par un émetteur qui veut conditionner les comportements de ceux qui reçoivent ce message , afin qu’ils agissent sur la base de leurs exigences.”
merde