Sérendipité

Pour tout connaître sur les effets que le syndrome du hasard heureux pourrait avoir sur un président normal, on peut lire l’intelligent ouvrage qui vient de paraître : « La sérendipité » de Danièle Borcier et Pek Van Andel. C’est aux éditions Hermann et ça coûte trente euros chez votre libraire, si vous avez le bonheur de vivre en dehors de l’axe Strasbourg – Saint-Dié-des-Vosges, où il n’y a plus de librairie pour une population qui somme toute est loin d’être négligeable. Vos élus s’en foutent ! Un lecteur n’a d’intérêt que lorsqu’il se transforme en électeur. Mais prenons garde que le bien connu « Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu élis » ne devienne, faute d’accès au livre, ce qui fatalement découle du désert culturel : la désertion des bureaux de vote. 
image

Comme vous l’aurez remarqué par la réception d’un mail étrange vendredi dernier, je vous confirme que ma boîte mail a été piratée ! Je ne me serais jamais permis de vous envoyer un tel mail !
Je vous rassure ! Je ne suis ni à Abidjan ni à Londres, je vais là où mon vélo me mène, c’est-à-dire toujours presque tous les matins à Mutzig.
J’ai été très touché par toutes les personnes qui ont pris de mes nouvelles ces derniers jours.  Merci vraiment de vous être inquiétés pour moi !
Vous pouvez donc dorénavant me joindre l’adresse mail indiquée dans la colonne de droite ou par la page de contact.

Un petit mot de pour vous rassurer.

Fin de la pause qui s’impose…. Bientôt de la lecture.

Absent de la toile car actualité bien remplie. De retour d’un long week-end en terres des Vosges pour les Imaginales d’Epinal.

En plus, je n’avais plus accès à mon compte mail : un pirate est passé par là… ! Vous trouverez la nouvelle adresse dans la colonne de droite et ici, là, maintenant : cfoulesfeesktumfais@gmail.com. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire de la page contact.

Le samedi 1er juin, venez me retrouver à Guebwiller pour Bilingo. Les 7, 8 et 9 juin, je serai place Kléber à Strasbourg pour la 6e édition du Festival de Bande-Dessinée Strasbulles. Vous recevrez toutes les informations très vite.

Merci de votre patience et à bientôt !

 

Drôle de drame

imageOn peut poser la question au regard des derniers chiffres du chômage…

mais il vaut mieux en rire non ?

ou se consoler avec la fameuse réplique de Michel Simon dans le film de Carné :

« à force de parler des choses horribles, les choses horribles finissent par se produire ».

 

Aulnay en Alsace

Essayons de faire court en évitant l’hyperbolique. Huit mille personnes, apprenons-nous par les médias, viennent de perdre leur emploi sur un seul site. Un site industriel dans le secteur de l’automobile. Ce n’est pas une blague donc ce n’est pas drôle. Quand on sait que ces huit mille personnes produisaient le véhicule d’un type dont les revenus de l’an passé sont estimés à plus de sept millions d’euros et, qu’en authentique champion de l’évasion fiscale, il réside en Suisse, on a du mal à déglutir.
Quand on apprend que pour la troisième année consécutive les collectivités territoriales alsaciennes ont octroyé une subvention exorbitante à une manifestation dite sportive, que le type en question a déjà remportée un nombre incalculable de fois et qui, sous son appellation de rallye de France, est un contresens économique et écologique total, on pleure.
Quand, par ailleurs, il semblerait que la gratuité des transports scolaires soit remise en question dans la région et qu’une participation des familles soit à l’étude dès la rentrée pour cause de restriction budgétaire, là on se prend carrément des envies de gerber.
Oser prétendre, par le biais d’une subvention que des hommes et des femmes désirent naturellement profiter de leur temps libre pour le consacrer à regarder passer des automobiles polluantes recouvertes d’autocollants publicitaires, c’est non seulement stupide et ridicule, c’est aussi mensonger. C’est surtout la volonté d’un pouvoir totalement déconnecté des réalités d’asseoir son emprise sur les cerveaux et de disqualifier toutes les formes de culture possibles au détriment d’un outil de divertissement touristique pour foules aliénées.Tout cela bien sûr avec la collaboration active et servile de médias complices, ravis d’envoyer leur pisse-copies frémir et se palucher au contact de caricatures de joujoux pour mâles dominants occidentaux.
Je n’ai pas autorité pour discuter des valeurs comparées des différents sports. Je sais seulement que sport automobile est tout au plus un mauvais oxymore et certainement pas un sport. Et le seul fait de lui ajouter comme adjectif mécanique l’oxymorise tout autant et ne fait pas de cette manifestation autre chose que du business divertissant et lucratif.
Je revendique le respect le plus profond pour les élus de tous bords et les citoyens de toutes appartenances qui n’iront pas honorer de leur présence cette manifestation honteuse. Les autres, ceux qui pourront aller sans problème applaudir la caravane masquarade carminée sans une seule pensée pour les huit mille d’ Aulnay sous Bois sacrifiés sur l’autel du grand capital, soit ils sont schizophrènes soit ils sont pervers au sens ou Goethe l’entend quand il nous dit « Tout divertissement qui ne nous permet pas de nous conférer un pouvoir sur nous mêmes est une perversion ».
Je n’ai aucune idée de l’existence probable d’un dieu de l’automobile , non plus  de son hypothétique grandeur, et quand bien même il existerait, de la possibilité de Sebastien Loeb et d’André Citroen d’être ses prophètes….Je sais juste que si cette religion là existe alors je chie dessus !…